BEAUDET Constant

Constant BEAUDET (ou BAUDET) est né en 1888 à Pompaire… Ses parents sont cultivateurs à la ferme de la Naulière. Il fait son service au 114e RI en 1909-1910. Rappelé au 114e en août 1914, il décède à l’hôpital de Mortagne, dans l’Orne, en décembre, des suites de ses blessures de guerre. Deux de ses frères meurent aussi pendant la guerre : Gédéon (né en 1892, sous les drapeaux depuis octobre 1913 au 155e RI, reversé ensuite au 355e RI, tué le 26 septembre 1915 à la ferme de Navarin) et Marcel (né en 1894, incorporé en septembre 1914 au 68e RI, tué le 25 janvier 1915 au combat de Zonnebecke, en Belgique). Cette hécatombe témoigne des sacrifices de la paysannerie française véritable « chair à canons » puisque employé comme simples fantassins.

click here aligncenter" src="http://guerre14-18.cc-parthenay-gatine.fr/wp-content/uploads/2014/memorial/beaudet/les-3-frères-Beaudet-a_resultat.jpg" alt="" width="192" height="300" />

Constant a laissé un cahier de 110 chansons, datées de sa période de conscription dans les baraquements de la caserne Allard à Parthenay. La collecte a permis de trouver plusieurs autres de ces cahiers de chansons de conscrits, souvent ornés de dessins. S’il y a aussi des chansons militaires, comiques ou sociales, beaucoup de chansons de Constant sont amoureuses, et les dessins qui ornent le cahier sont parfois fort libertins.

Remerciements à M. Jean-Yves Galais pour les renseignements apportés. Voir son article paru dans le bulletin municipal de Pompaire, juillet 2013.